Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Dépénalisation de l’homosexualité : le non catholique

Les évêques de l’Eglise catholique du Gabon s’opposent à la dépénalisation de l’homosexualité.  

Jeudi, les évêques de l’Eglise catholique du Gabon ont dit « non » à la dépénalisation de l’homosexualité au nom de la sagesse des ancêtres, contenue dans  diverses cultures, qui célèbrent la vie, l’amour, la famille, de la Constitution gabonaise. Mais surtout de la Bible qui déclare que la personne humaine est créée homme et femme, « homme et femme, il créa » (Gn 1,27).

S’ils rappellent leur responsabilité de pasteur, en tant qu’engagement à respecter toutes personnes, quelle que soit l’orientation de sa vie, ils affirment toutefois que rejeter l’homosexualité est un devoir, une protection des valeurs de « nos civilisations et non une discrimination. »

 « Il ne s’agit donc pas de diaboliser qui que ce soit, ni de jeter des pierres, mais de nous ouvrir à la vérité. A ce point, la bible nous éclaire en affirmant que l’homosexualité n’est pas un droit humain,  mais une aliénation qui nuit gravement à l’humanité car fondée sur aucune valeur propre à l’être humain ; « Tu ne coucheras pas avec un homme, comme on couche une femme. C’est une abomination.»

Univers

Les évêques mettent cette situation au profit de certaines organisations internationales qui tendent à conditionner leur aide par l’acceptation des modes de comportements étrangers à nos mœurs. Aussi exhortent-ils-les décideurs, à s’insurger contre ces méthodes malsaines en optant pour le combat de la liberté. « Le véritable enjeu, c’est de sauvegarder notre identité culturelle, et de rester maîtres et libres de notre destin », disent-ils.

Les évêques  affirment que la dépénalisation de l’homosexualité au Gabon est un danger, non seulement pour les générations à venir, mais aussi pour les homosexuels eux-mêmes. Ils invitent donc les  autorités, à prendre leurs responsabilités, pour que les institutions se réconcilient avec le peuple gabonais et les valeurs qui font le creuset du patrimoine national. Ils sollicitent que soient organisés des temps de prière pour implorer le secours du Seigneur de l’univers en ces temps difficiles.