Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Éducation : la Conasysed s’en va en grève

Réunie en Assemblée générale samedi, la convention nationale des syndicats du secteur Education a annoncé un mouvement de grève de trois jours. Les syndicalistes souhaitent de véritables négociations avec le gouvernement et des réponses concrètes à leurs revendications.

 

En décembre, la Convention nationale des syndicats du secteur Education (Conasysed) avait brandi la menace d’une grève au mois de janvier si le gouvernement ne donnait pas une suite favorable à leurs revendications. En dépit des discussions entamées avec la tutelle, l’assemblée générale réunie vendredi 8 janvier a décidé d’un mouvement de grève de trois jours, renouvelable, dès le lundi 11 janvier.

« Ce ne sont pas des négociations. Il y a des règles qui sont clairement définies en matière de négociations, notamment un arrêté qui encadre les négociations », a affirmé le délégué général, Louis Patrick Mombo, avant de poursuivre. «  Le gouvernement n’apporte pas des solutions concrètes aux préoccupations posées par les enseignants. Il y a cette crise de confiance qui règne entre les enseignants et le gouvernement parce que trop de promesses tue les promesses.»

Libertés syndicales

Après plusieurs années d’observation et de grèves générales sans aucune suite favorable, la Conasysed affirme que cette nouvelle formule de paralysie a pour but de mettre la pression sur le gouvernement et de fidéliser la confiance qui doit régner entre le bureau syndical et sa base.

« Ce sont des stratégies nouvelles. En matière de syndicalisme, la Conasysed étant restée aphone pendant 5 ans, nous avons vu que la situation, avec ou sans grève le gouvernement n’a pas bougé », a précisé le délégué général.

Les revendications des enseignants sont les mêmes depuis plusieurs années. Il s’agit notamment de la régulation intégrale des situations administratives des enseignants sorties des écoles et ceux recrutés directement ; le paiement des rappels de soldes dont le dernier paiement date de 2013. Mais aussi, l’organisation urgente des concours internes d’entrée à l’ENI et à l’ENSS, annoncés pour le 21 décembre 2020 ; la construction des infrastructures scolaires et l’arrêt de la transformation des écoles primaires, en secondaire ; le respect des libertés syndicales.