Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

La Conasysed s’oppose à la reprise des cours le 20 juillet

Alors que la reprise des cours pour les classes de terminale est prévue lundi 20 juillet, la Convention nationale des syndicats de l’éducation nationale marque son insatisfaction après avoir fait le point des préalables exigés au gouvernement. Pour le syndicat, le bilan est négatif. Il s’oppose à la reprise des cours.

Annoncée pour le 20 juillet prochain, la reprise des cours des classes de terminale pourrait connaître quelques perturbations, à en croire la déclaration, ce samedi, de la Convention nationale des syndicats de l’éducation nationale. En effet, à quelques heures de la reprise, la confédération syndicale a fait le point du respect des préalables exigés au gouvernement.

Il s’agit, notamment de la maîtrise de la pandémie covid-19; la mise en place de toutes les mesures barrières dans les établissements scolaires; la prévision des dates d’organisation du CEP et du BEPC; le paiement intégral des vacations 2018 et 2019 et l’octroi de l’indemnité covid-19 aux enseignants qui reprendront les cours.

Négociations

Un bilan qui s’est révélé insatisfaisant pour la confédération syndicale qui fait remarquer que le gouvernement n’est encore qu’à la phase des promesses. « A la suite d’une rencontre expresse qui a eu lieu ce vendredi 17 juillet 2020 au cabinet du ministre aux environs de 12 h 30, il ressort que le gouvernement s’engage à : payer toutes les vacations de l’enseignement technique et professionnel au plus tard ce week-end et celles du CEP et du BEPC seraient payées après la période de paiement des salaires; délivrer les diplômes du CEP et du BEPC à partir des moyennes obtenues en classe », a énuméré le délégué général, Louis Patrick Mombo.

Par ailleurs, les partenaires sociaux ont rappelé que les négociations se poursuivent ce week-end en vue de la signature d’un protocole d’entente. Toutefois, ils disent être instruits de l’expérience du passé, marquée par le non-respect des engagements du gouvernement. Et demandent, à cet effet,  à tous les enseignants de ne pas reprendre les cours le 20 juillet et aux parents d’élèves de garder leurs enfants à la maison s’ils n’obtiennent pas gain de cause.