Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Le corps d’un lycéen repêché dans le lac de Nzeng-Ayong

Le corps d’un adolescent a été repêché mercredi dans le  lac Tchad de Nzeng-Ayong. Il s’agit de  Dan, un lycéen porté disparu depuis le samedi 6 février.

 

Une dépouille en état de putréfaction a été repêchée des eaux du lac Tchad à Nzeng-Ayong  par les sapeurs-pompiers, en présence d’un adjoint au procureur de la République.

Selon nos confrères de Gabonreview, la macabre découverte été faite par les riverains le lundi. Ils ont aussitôt alerté le  chef de quartier de Sibang, Luc Engounag Abessole qui, à  son tour a informé le maire du 6ème arrondissement. « On était toute la nuit ici. Les policiers ont joint les sapeurs-pompiers qui sont venus dans la nuit. Ils ont vu qu’ils ne pouvaient rien faire la nuit, il fallait attendre le petit matin », a confié le chef de quartier.

C’est donc finalement au petit matin que les sauveteurs ont  pu sortir le corps des eaux. La dépouille  a été découverte avec ses vêtements. Dans ses poches, un téléphone et de l’argent. Cela a permis d’avoir accès à son répertoire téléphonique et de joindre ses proches.

Vérité

Dès leur arrivée, ils ont identifié la dépouille comme étant celle de Dan, un adolescent en classe de 1ère. Il était porté disparu depuis le samedi 5 février. Ce jour-là, il serait allé à un anniversaire à Saint-Georges, avec ses amis.  Mais, il n’est jamais rentré au domicile familial situé à Montalier, à plusieurs kilomètres du lac Tchad. Le jeune Dan aurait-il été victime d’une agression ?

« On ne sait pas ce qui s’est passé. Nous tous nous sommes étonnés de voir ce corps-là. (…)J’ai confiance aux enquêteurs. Je crois que nous aurons la vérité par rapport à ce drame », a poursuivi le chef de quartier.

L’adjoint au procureur de la République et les éléments de la police scientifique ont effectué les premières constations. La dépouille a été conduite dans une maison des pompes funèbres. Une enquête a été ouverte.