Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download
vendredi 3 décembre 2021

Le maire de Lambaréné face à la justice

Le maire de Lambaréné, Jean Justin Maury Ngowemandji, a été traduit devant le tribunal administratif pour vente illicite d’une parcelle, propriété de l’État Gabonais. Elle aurait été vendue à une banque.

 

Suite à une plainte du collectif des conseillers municipaux de l’opposition, Jean Justin Maury Ngowemandji, cadre du Parti démocratique gabonais, se retrouve devant le tribunal administratif. Le collectif l’accuse d’avoir vendu illégalement, « pour son propre compte », sans l’autorisation du conseil municipal, la parcelle « N°57 du titre foncier 4577 du plan cadastral de la commune de Lambaréné ». Située à quelques mètres avant l’hôtel de Ville du grand Blanc, la parcelle aurait été vendue pour la somme de 90 millions de francs. Les millions n’apparaissent pas dans les comptes de la mairie.

Selon certains confrères des médias locaux, dans une correspondance adressée à la présidente du tribunal administratif de Lambaréné, les conseillers municipaux signalaient les actes jugés « condamnables devant la loi » du président du conseil municipal. Ils lui reprochent d’avoir vendu,  sans autorisation du conseil, une parcelle avant la session ordinaire du 03 juin 2020, et que la recette générée par la vente aurait été virée dans un compte privé. « Aucune quittance de versement au trésor public n’a été présentée par le maire, pour justifier la destination prise par les fonds » s’indignent les élus municipaux.

Le terrain au centre du contentieux.

Lumière

Pour eux, Jean Justin Maury se serait servi de l’argent pour s’acquitter des honoraires d’un avocat pour une affaire l’opposant à la société chinoise CRBC, pour vol de gravier. Le terrain, selon certaines sources, aurait été vendu à la Banque gabonaise de développement (BGD).

Nous avons tenté de joindre Jean Justin Maury Ngowemandji afin d’avoir sa version des faits. Mais en vain. En attendant, seul le tribunal administratif peut mettre  la lumière sur cette affaire.