Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Le statu quo persiste entre le gouvernement et le syndicat de chercheurs

Un mois après le début du mouvement de grève du syndicat national des enseignants et chercheurs, (SNEC), le statu  quo demeure dans la résolution de leurs revendications.

La dernière rencontre entre le syndicat national des enseignants et chercheurs, (SNEC) et le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et du Transfert de technologie, Jean de Dieu Moukagni Iwangou avait débouché sur une possible rencontre entre les syndicalistes et le premier ministre. Finalement, c’est le ministre de tutelle qui a été reçu par Julien Nkoghe Bekalé.

Jean de Dieu Moukagni Iwangou s’est donc fait le porte-parole des syndicalistes, en transmettant au premier ministre les préoccupations du SNEC. Ce 12 juillet, il a tenu à faire le point de cette rencontre aux principaux concernés.

« Étant comptable d’une obligation de moyens, je pense que j’ai accompli ma mission, celle effectivement de fournir les éléments d’aide à la décision. Pour le reste je compte sur la conscience des enseignants parce que ça fait pratiquement dix ans que les années académiques se chevauchent, » confie le ministre.

Cours

Il en ressort que les points inscrits dans le cahier des charges du SNEC, à savoir la régularisation des situations administratives des enseignants, l’intégration à la fonction publique des agents, les retraites et les services rendus, ne relèvent pas directement du ministère de l’Enseignement supérieur. Toutefois, a-t-il indiqué, le traitement de certains est en cours à la fonction publique.

Une issue qui ne semble pas convaincre le SNEC. « Il s’avère que ces points n’ont pas été placés prioritaires. Nous sortons d’ici avec des éléments à présenter à la base. C’est au cours de cet AG que nous pourrons dire s’il y a satisfaction ou pas, »  explique Nathalie Sima Eyi, vice-présidente du SNEC.

En attendant la décision qui découlera de cette assemblée générale, les étudiants des universités et grandes écoles n’ont toujours pas repris les cours.