Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download
vendredi 3 décembre 2021

Les communautés amies de Port-Gentil condamnent le crime d’Adama Marre

L’Association des communautés amies de la province de l’Ogooué-Maritime sort de son silence après la disparition tragique d’une septuagénaire, tuée par son employé de nationalité malienne.


Dia Demba, président de l’Association des Ressortissants des communautés amies de la province de l’Ogooué-Maritime , ARCAOM a condamné avec « la plus grande fermeté » ce qu’il a qualifié «d’acte ignoble », commis par Adama Marre, gardien de Marie-Louise Omanda Bâ épouse Depierrepond. Il a tué son employeur, à son domicile.

Pour lui, le Malien de 25 ans répondra de ses actes devant la justice gabonaise. « Cet agissement très irresponsable n’engage que sa propre responsabilité personnelle et pénale », rassure Dia Demba, indigné. Il ne cache pas son inquiétude sur les conséquences quel crime pourraient avoir entre l’ARCAOM et les autorités locales, voire entre le Gabon et les pays dont sont ressortissant les membres de son association. Jusqu’ici l’ARCAOM a toujours de bonnes relations avec tout le monde.

Aussi, le représentant des communautés sœurs dans la province de l’Ogooué-Maritime a mis en garde quiconque s’illustrerait encore par de tels « errements ». « Nous allons interpeller et sensibiliser davantage nos compatriotes. Nous ne pouvons tolérer que ce type de comportement se reproduise dans un pays ami comme le Gabon qui nous a offert l’hospitalité à tous et qui nous a tout donné », « les Gabonais sont nos frères », a-t-il soutenu.


Douloureuse épreuve

Sur la question de l’irrégularité de la situation administrative d’Adma Marre, le président de l’association s’insurge contre « l’attitude inconsciente » de bons nombres de ses membres qui, « attendent qu’on leur fasse la police pour leur propre bien ». Même si, la volonté de certains de se mettre à jour se heurte d’une part, à la rareté de séjour de la commission d’établissement des cartes de séjour à Port-Gentil, et d’autre part, par la cherté de ce document dont les frais d’établissement frôlerait le million de franc.

Dia Demba, président de l’ARCAOM

Quoiqu’il en soit, dans les prochains jours, semble t-il, la famille de la défunte arrivera de Libreville. Pendant ce temps, l’amicale des communautés sœurs se prépare à accompagner la famille dans cette douloureuse épreuve.