Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

L’hommage du barreau du Gabon à Me Fabien Méré

En dépit de l’opposition des autorités, le conseil de l’ordre des avocats  du Gabon a rendu hommage à Me Fabien Méré, à l’esplanade de la maison de l’avocat, le 4 mars. La cérémonie pleine d’émotion a permis de rappeler l’œuvre de l’homme après près de 30 ans d’exercice au sein du barreau du Gabon.

L’émotion était à son comble  à la maison de l’avocat, à l’occasion de l’hommage du conseil de l’ordre des avocats à Me Fabien Méré, ancien membre du Barreau du Gabon. La veille, le conseil avait annoncé un hommage sans dépouille, face au refus des autorités.

Finalement, ce jeudi, la dépouille a pu être acheminée à la maison de l’avocat. Le ministère de la Justice a même été représenté par le secrétaire général, François Mangari. Plusieurs magistrats et membres de la famille de Me Méré ont pris part à la cérémonie qui s’est tenue dans le respect des mesures de riposte contre la covid-19.

Vêtus de leurs toges, les avocats se sont succédés autour de la dépouille de leur confrère. L’oraison funèbre lue par Me Homa Moussavou, selon la dernière volonté du défunt, a permis de rappeler l’œuvre de l’homme pendant près de trente ans au sein du barreau gabonais. « La communauté du barreau du Gabon aurait eu le cœur meurtri s’il n’était apparu sur cet esplanade. Car c’est ici, précisément en ces lieux qu’il a passé près d’une trentaine d’années a passé son costume d’audience dans la foi du charbonnier qui le distinguait et le singularisait », a déclamé Me Homa Moussavou.

Symbole

Le bâtonnier des avocats du Gabon, Me Lubin Ntoutoume a ensuite remis la robe noire de Me Fabien Méré à sa famille. Il a souhaité qu’elle fasse partie des symboles du musée de l’ordre des avocats. « Je garde de lui un souvenir  inaltérable. Il y a tellement de choses que je peux raconter sur Fabien Méré. Le barreau vient de perdre un de ses brillants membres. Nous sommes attristés, mais c’est le parcours de l’humain, le voyage s’arrête », a déclare le bâtonnier.

La dépouille de Me Fabien Méré a quitté la maison des avocats, sous un tonnerre d’applaudissements.

Le fils de Me Fabien Méré recevant la robe d’avocat de son père.

« Nous rendons hommage aujourd’hui à Me Fabien Méré, à deux pas du palais de justice où il a tant de fois plaidé. Et si cette situation est vraiment exceptionnelle, elle fait néanmoins aujourd’hui de lui, le premier à recevoir les honneurs à la maison de l’avocat.  Il avait coutume de dire, on reconnaît un avocat à l’usure de sa robe. Et c’est selon ce principe qu’il a conservé sa première robe et nous la recevons aujourd’hui comme un symbole de persévérance et un témoignage de l’œuvre qu’il a accompli », a déclaré le fils du défunt, en signe de reconnaissance.

L’hommage vibrant du barreau gabonais.

Hommage interdit au quartier général de Jean Ping

Selon le programme préétabli, le cortège s’est dirigé vers le quartier général de Jean Ping pour l’hommage de sa famille politique. Mais, il a été sommé de rebrousser chemin par les éléments de la gendarmerie nationale, en poste au carrefour camp de Gaulle

Personnalité plurielle,  Fabien Méré est  né le 10 mars 1958  à  Port-Gentil. Il fait ses débuts dans la profession d’avocat aux côtés du bâtonnier, Pierre Louis Agondjo Okawé. Il se spécialise dans la plaidoirie au pénal et devient  « un plaideur, un pénaliste émérite et inclassable.» Depuis 2016, il était exilé en France où il portait la voix de l’opposition contre le pouvoir en place.  Décédé le 27 février à Lyon, en France, il sera inhumé le week-end prochain dans son village, dans la province de l’Ogooué-Maritime.