Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download
dimanche 26 septembre 2021

Makokou: des élus locaux aux arrêts

Depuis lundi dernier, la ville de Mékambo est en ébullition. Les populations, comme un seul homme, ont investie les rues, delogées le préfet de la Zadié et le responsable local du CEDOC. Résultat des courses, plusieurs personnes ont été interpellées dont deux élus locaux.

Le lundi 25 mai, la tension populaire à Mékambo dans la province de l’Ogooué-Ivindo a atteint un point de non retour. A l’unisson, les hommes et femmes de Mékambo sont dessendus dans les rues, mardi. Dans leur colère, elles ont fait irruption au domicile du préfet de la Zadié, vidées les effets de ce dernier de son domicile et exigé son départ hilico-presto de la ville.

Le même traitement a été réservé au responsable local du CEDOC. Les deux hommes sont accusés d’avoir, assez souvent tenu des propos  » injurieux » à l’endroit des élus locaux (maires et présidents du conseil départemental) lors des réunions officielles.

Pour Arnaud Sinandong, porte parole du collectif des victimes de dévastation des plantations par les éléphants, « il est inadmissible que nos élus locaux se fassent outrager publiquement à travers des propos désobligeans alors que ces derniers œuvrent aux côtés de Mr le Préfet pour désamorcer la tension qui prévaut depuis jeudi dernier à Mekambo« dira-t-il dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux.

L’offense faite aux élus locaux de Mekambo serait donc la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Non contentes d’avoir délogés les deux fonctionnaires en poste à Mékambo, informées de ce que les eco-gardes étaient mis à contribution pour traquer les meneurs de ce mouvement, les populations se déporteront à la station du parc de Mwagna pour déloger les eco-gardes.

Face à cette situation devenue incontrôlable, le gouverneur de province fera dépêcher à Mékambo, une unité de la gendarmerie pour le retentissement de l’ordre public. « Sur instructions du gouvernement, nous avons dépêché une unité du peloton de gendarmerie pour rétablir l’ordre public. Malheureusement, la situation à dégénéré hier, il y’a énormément d’incompréhension, mais nous avons , fait ce qu’il fallait pour que l’ordre soit rétabli. Au moment où nous parlons, tout paraît normal « , a déclarée le gouverneur Christianne Leckat sur Gabon télévision.

Il faut dire que dans la foulée plusieurs interpellations ont été enregistrées, parmi lesquelles, le maire de Mékambo, Ezona juste Omaire, le président du conseil départemental de la Zadié François Djoba et quatre de leurs administrés présentés comme les meneurs de ce mouvement populaire. De sources proches du gouvernorat, on apprend qu’une mission gouvernementale est attendue dans les toutes prochaines heures à Mekambo. Nous y reviendrons.