Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Pas de messe à Port-Gentil  

Assiégées par les forces de sécurité et de défense depuis la nuit du samedi 24 octobre, les églises catholiques de Port-Gentil n’ont pas eu d’autre choix que de restées fermées. Elles ne pourront rouvrir qu’à partir du 30 octobre, conformément aux décisions du gouvernement.

 

Dans la capitale économique gabonaise,  Les chrétiens catholiques  n’ont pas pu assister à la sainte eucharistie comme voulu par l’archevêque métropolitain de Libreville, l’évêque Patrick Iba-Ba, qui a appelé, de façon unilatérale, à la réouverture des offices religieux sous son autorité ce dimanche 25 octobre.

En effet, sur instructions du commandant en chef des forces de police nationale, les éléments des forces de sécurité et de défense ont assiégé l’ensemble des églises catholiques dans la nuit du samedi au dimanche. Une stratégie pour contraindre les récalcitrants à respecter les mesures gouvernementales liées à la lutte contre la pandémie du Covid-19. Ainsi que la date de réouverture des lieux de cultes décidée au 30 octobre par le gouvernement.

Ainsi, ce dimanche matin, aucun moyen pour les chrétiens d’avoir accès aux églises, impossible aussi pour les prêtres qui y résident d’en sortir.

Si la situation était prévisible « force reste à la loi », comme pour éviter toute confrontation avec les autorités, et aussi pour « ne pas tomber dans le piège », selon monseigneur Euzébius Tchinékézi Ogbona, évêque du diocèse de Port-Gentil. Il avait invité les brebis la veille, dans un message relayé sur les réseaux sociaux, à « rester chez elles et à prier en famille ».

En un mot, les églises catholiques sont bel et bien restées fermées, contre leur gré, ce dimanche 25 dans la ville de sable.    L’affrontement redouté entre le gouvernement et les catholiques n’a pas eu lieu.  

Entente cordiale

Curé de la paroisse Sainte-Thérèse, le père Gérard De Vautibault, prêche, aux côtés de ses pairs, « l’amour du christ » au-delà de toute agitation. Le prélat déplore cependant que « certains médias et certains politiques aient profité de la situation » pour mettre de l’huile sur le feu.

Du côté des riverains, on joue la carte de la prudence ; « nous ici à Port-Gentil, on veut seulement que le gouvernement et nos prêtres s’entendent pour le bien de la population », lance Ginette, une pratiquante.