Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download
mercredi 24 février 2021

Port-Gentil : il tue sa patronne pour ne pas être licencié

La menace de licenciement  serait à l’origine du drame. Un gardien tue sa patronne et prend la fuite. Il a été appréhendé par la police.

 

Il s’appelle Adama Marre, 25 ans, de nationalité malienne. Accusé d’avoir ôté la vie à sa patronne, Marie-Louise épouse PierrePont, une septuagénaire, plus connue sous l’appellation de Maguette. Le suspect qui a aussitôt  prit la poudre d’escampette a été appréhendé par la police judiciaire mardi dernier sur la route d’Omboué, dans le département d’Etimboué. Il portait le haut de sa patronne, avec en sa possession plusieurs effets (bijoux, tablette…) appartenant à la victime.

Les faits relatés par le fugitif se déroulent au domicile de la défunte au quartier Ondimba, dans le premier arrondissement de la commune où Adama était allé remplacer un de ses compatriotes. Il était gardien.

Pendant ses heures de travail, Adama se serait mit à se servir régulièrement dans le congélateur de sa patronne sans autorisation. « Je prenais souvent le poulet pour aller préparer pour manger. Je prenais aussi des boites de sardine. Je faisais ça parce que  je voyais les autres employés  que j’ai trouvé là-bas prendre aussi la nourriture », se justifie-t-il.

Mais la constante du vol va attirer l’attention de la patronne qui aurait commencé à se plaindre. Elle finit par accuser son employé d’être à l’origine des « disparitions », non pas seulement des denrées alimentaires, mais aussi de biens et d’autres de ses effets.

Dénudée

Maguette décide de licencier Adama, après lui avoir réglé son solde. Mais, ce dernier, conseillé par sa communauté qu’il aurait consulté auparavant, entreprend, dans la nuit du lundi 1er juin, d’aller présenter ses excuses à son employeur.

Il était 20h. Marie-Louise était en train de se changer dans sa chambre, la porte entrouverte. Là, elle est surprise, torse nu, par Adama qui serait rentré soudainement sans frapper, alors que celui-ci, semble-t-il, n’avait plus accès à la maison. Furieuse, certainement d’avoir été découverte partiellement dénudée par son  gardien, elle lui demande de sortir. Mais, refusant de s’exécuter, car il tente de s’excuser, Adama met davantage sa patronne en colère.

Enquête

Au milieu de toute cette agitation, Marie-Louise,  aurait tenu le jeune homme par le col. Mais celui-ci n’aurait pas du tout apprécié. Un violent échange physique s’en est suivi, en témoigne les nombreux hématomes sur le corps de la victime. « Je l’ai tenue par le cou et je l’ai poussée. Elle est allée tomber et a cogné sa tête sur le lit », a reconnu Adama à la PJ. « Je suis sorti de la chambre. Je suis retourné à mon poste. ».

Le lendemain matin arrive la femme de ménage, intriguée par des volets toujours clos et toutes les lumières de la maison allumées. Faits inhabituels à 8h, connaissant sa patronne. Elle découvre le corps de Marie-Louise dans la chambre. Elle va simplement constater le décès de cette dernière.

L’enquête diligentée par les autorités judiciaires permettra de faire la lumière sur la nature et les circonstances du crime.