Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download
mercredi 24 février 2021

Port-Gentil : le calvaire des bulletins de notes dématérialisés

La pandémie du covid-19 oblige, le ministère de l’Education nationale a décidé de la remise dématérialisée des bulletins de notes pour cette fin d’année scolaire. Destinée à éviter les attroupements, la décision cause bien des tracasseries aux parents d’élèves et chefs d’établissement.

Pour éviter les rassemblements de plus de 10 personnes dans les établissements scolaires à l’occasion du retrait des bulletins de notes en cette fin d’année académique, l’Education nationale a décidé que la remise des bulletins sera dématérialisée.

« Chaque élève est désormais invité à télécharger son bulletin de notes à partir de la plateforme Xgest, à partir des codes d’accès qu’aurait reçu chaque élève. À l’exception de ceux situés dans des zones non accessibles à la plateforme Xgest », indique une note signée  du secrétaire général du ministère, Théodore Koumba.

Les chefs d’établissement qui avaient déjà pour la plupart, apprêtés les bulletins physiques disent avoir été « surpris » par la décision. Elle provoque aussi l’ire de nombreux parents d’élèves.

Cybercafé

Peu habituées aux ordinateurs et à l’informatique, les familles se sentent lésées.  « Ils pensent que c’est tout le monde qui connaît utiliser l’informatique ? Pourquoi on nous embête comme ça ?» demande Pierre, parent d’élève au CES du Parc.

« C’est déjà difficile avec le coronavirus  d’avoir 100f au quotidien, et maintenant il faut encore débourser 1.000f pour l’impression des bulletins de nos enfants au cyber. On trouve ça  ou ? », renchérit Julienne, mère d’un élève de 5ème au lycée Joseph Ambouroue Avaro.

Contraints malgré tout à se plier aux instructions du ministère de l’Education nationale, certains parents ont par ailleurs été confrontés à la difficulté d’accès de la plateforme Xgest par les employés de cybers. Ces derniers ne maîtriseraient pas la procédure à suivre.

La gorge nouée, un chef d’établissement, sous le couvert de l’anonymat avoue que « ce n’était pas facile avec les parents au début. Ils arrivaient ici très remontés et parfois même se montraient agressifs. Mais nous avions du user de beaucoup de pédagogie afin de leur expliquer,  d’une part, la procédure de retrait des bulletins, et d’autre part, leur faire comprendre le bien-fondé de cette mesure pour l’intérêt de tous ».

Fonctionnement

Parfois par compassion, des enseignants ont dû puiser dans leurs propres fonds pour aider certaines familles perdues face au monde du virtuel.

Didier Biboue-Bi-Mba, proviseur au lycée évangélique de Port-Gentil

Dans les lycées et collèges conventionnés de Port-Gentil cependant, les parents ont été épargnés de toutes ces tracasseries. Le fonctionnement dans les établissements publics et les écoles confessionnelles n’étant pas le même. « Nous remettons les bulletins physiques parce que nous sommes un établissement confessionnel. Ici, il y a la scolarité à payer et donc nous ne pouvons pas remettre aux parents les codes vue que beaucoup doivent encore », a indiqué Didier Biboue-Bi-Mba, proviseur au lycée évangélique de Port-Gentil. Lequel a précisé que la remise des bulletins aux parents à jour se fait dans le strict respect des mesures barrières.

Entre-temps, le ministère de l’Education nationale a curieusement décidé de la remise physique des bulletins de notes aux parents à compter du 7 août prochain.