Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Réouverture des lieux de culte : évangéliques et musulmans s’alignent

Les mesures de réouverture des lieux de culte annoncées par le gouvernement seront respectées par l’Eglise évangélique du Gabon et la communauté musulmane. Pour préparer leurs fidèles aux nouvelles mesures, pasteurs évangéliques et imams ont été invités à se mobiliser pour la sensibilisation.

 

Alors que les leaders des églises charismatiques et pentecôtistes et ceux de la communauté catholique ont décidé de ne pas se conformer aux nouvelles mesures annoncées par le gouvernement, les musulmans et les protestants n’y voient aucun inconvénient. Saisissant la balle au bond, le pasteur président de l’Eglise évangélique du Gabon, Augustin Bouengone et le

président du conseil supérieur des affaires islamiques, Ismaël Oceni Ossa ont décidé de mobiliser au mieux afin d’être prêt le 30 octobre, date officielle de réouverture des lieux de culte.

Augustin Bouengone, voit d’un bon œil cette décision du gouvernement, après sept mois de fermeture. « L’Etat est notre partenaire, nous ne voulons pas nous engager dans un bras de fer, ils comprennent l’importance d’ouvrir les lieux de culte, ils l’ont déjà fait ».

Il exhorte les fidèles de l’Eglise évangélique du Gabon à respecter les mesures de santé énumérées par les autorités.  « Nous n’allons pas exposer les croyants, parce que sans ces croyants l’église ne va pas fonctionner de façon optimale, nous avons besoin de chacun et de tous. Tous, nous devons bien nous porter, donc il faut que nous puissions respecter les mesures annoncées par l’Etat », poursuit-il.

Le premier pas de la communauté musulmane a eu lieu  lundi à  la mosquée Hassan 2. Le président du conseil supérieur des affaires islamiques, Oceni Ossa  a personnellement transmis le message gouvernemental aux imams des principales mosquées des communes de Libreville, Owendo, Akanda et Ntoum.

Difficulté

Il s’agit notamment de la limitation à 30 personnes par célébration, la présentation d’un test datant d’au moins deux semaines, l’usage du thermoflash, le lavage des mains. « La balle a été remise dans le camp des ima0sm et ces derniers verront avec leurs fidèles comment on peut respecter ces mesures pour rouvrir les lieux de culte », confie l’Imam Rizoga.

S’ils font preuve de bonne foi, les religieux dans leur ensemble mettent en relief la difficulté de leur mise en pratique lorsqu’on sait que cette réouverture était très attendue par l’ensemble des croyants.