Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Transports : les lundis de protestations contre le racket policier 

Le Syndicat libre des transporteurs terrestres  du Gabon entame une série d’action baptisée « lundi de protestation ». Les professionnels de la route s’insurgent contre le racket et les tracasseries des policiers, en paralysant chaque début de semaine le transport public.

Le fait est devenu banal. Et en dépit des nombreuses dénonciations et des menaces de sanctions de la part des autorités, le racket subsiste avec pour principales victimes, les transports en commun. Les transporteurs n’en peuvent. Ils ont manifesté leur colère lundi en paralysant pendant plusieurs heures le transport dans la capitale gabonaise.

Un énième mouvement de protestation pour interpeller à nouveau les autorités sur les tracasseries policières auxquelles ils sont confrontés sur l’ensemble du territoire. .

« Nous avons longtemps attendu et les solutions n’arrivent toujours pas. Et le phénomène de racket, de tracasseries policières ne fait qu’augmenter et nous avons décidé de reprendre la lutte sur ce terrain-là », explique Jean-Robert Menié, président du Syndicat libre des transporteurs terrestres  du Gabon, Sylttec. 

Les taxis à l’arrêt.

Baptême

Les transporteurs dénoncent, entre autres, la multiplication des postes de péage dans le grand Libreville. Pour mettre la pression aux autorités, le Sylttec a annoncé un mouvement baptisé ‘’lundi de prostration’’.

« Nous voulons que le gouvernement prenne des solutions définitives sur ce vieux problème que nous posons depuis des années », poursuit Jean-Robert Menié. « Nous avons débuté une pause de protestation et je crois que tous les lundis nous l’aurons jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée. »

Quelques jours après le mini remaniement du gouvernement, cette montée au créneau du Sylttec est perçue comme un baptême de feu pour le nouveau ministre des Transports, Brice Paillat.