Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Vol au stade d’Oyem : deux militaires arrêtés

En service au stade d’Engong pour en assurer la sécurité, deux militaires viennent d’être mis en cause dans l’affaire de vol de matériel multimédia. Des écrans plasmas volés dans la nuit du 28 au 29 mai dernier ont été retrouvés à leur domicile.   

Plusieurs jours après le énième cas de vandalisme enregistré au stade Engong d’Oyem dans le Woleu-Ntem, les premiers éléments de l’enquête diligentée par le parquet du tribunal de première instance d’Oyem ne se sont pas fait attendre. Deux agents en service pour la sécurité du stade viennent d’être placés en garde à vue.

Selon le procureur de la République, près le tribunal de première instance d’Oyem, Rodrigue Ondo Mfoumou, sur les 11 écrans plasmas volés dans la nuit du 28 au 29 mai dernier, plusieurs ont été retrouvés aux domiciles des hommes en treillis.  « L’antenne chargée de l’enquête m’a fait le point de l’avancée de l’enquête. Au stade où nous en sommes, il est regrettable de constater que ce vol implique certains militaires qui sont en poste actuellement au stade Engong, de la surveillance de celui-ci, suite au premier vol qui avait été perpétré », a-t-il communiqué sur les antennes de Radio Gabon.

Une issue regrettable, à en croire le garant de la loi. «  C’est vraiment dommage que ces personnes que nous choisissons pour veiller à la sécurité des biens et des personnes en soient les auteurs des vols, C’est ce qui est vraiment regrettable », a-t-il déclaré avant d’assurer que « même si ce sont des hommes en tenue, ils ne sont pas au-dessus de la loi. S’ils sont décidés de voler ils seront traités comme des voleurs et pour ce qui est des sanctions administratives, leurs administrations se chargeront de ça. »

Rodrique Ondo Mfoumou a par ailleurs assuré que l’enquête suit son cours, afin de permettre à toutes les personnes impliquées dans cette affaire d’être mises à nue et de répondre de leurs actes.

Situé à 17 km d’Oyem, le stade d’Engong avait été construit aux normes internationales pour abriter les matchs de la Coupe d’Afrique des Nations 2017. A l’abandon depuis de nombreux mois, on note plusieurs actes de vandalisme, à l’instar de celui revendiqué dans une vidéo par  un regroupement se présentant comme « la cellule du Grand Nord ».