CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Pour avoir voulu porté secours à une femme victime de braquage, un ingénieur d’une société minière a été mortellement poignardé.

Anthony Dereck Clovis, de nationalité sud-africaine, salarié de la société minière Gabon Mining (NGM)  à Okondja, dans la province du Haut-Ogooué est décédé la semaine dernière, après avoir été mortellement poignardé par un braqueur. Selon les précisions  rapportées par  le quotidien l’Union, les faits se sont déroulés au quartier Mpoungou, vers 3 h du matin.

Quelques heures avant le drame, la victime avait décidé d’effectuer une virée avec un de ses collègues accompagné de son amie. Après le départ de ses amis, l’ingénieur est resté dans le bar. Il aurait, par la suite, accepté de raccompagner la gérante après la fermeture, par mesure de sécurité. C’est au cours de leur marche qu’ils ont été attaqués par un individu.

 « Le jeune homme voulait braquer la fille qui était avec le Blanc, mais celui-ci s’est interposé. Et c’est là qu’il l’a poignardé avant d’arracher le sac, il y avait 2000 f cfa et un téléphone. Après avoir fait son coup, il a jeté le sac dans un ravin près de sa maison. L’arme du crime a d’ailleurs été retrouvée dans sa chambre» confie Éric O, un habitant d’Okondja.

Manganèse

Les collègues d’Anthony gardent de lui le souvenir d’un homme sans histoire, taquin et aimant. « Il n’avait pas de petite amie ni de copine dans la ville », précise l’un d’eux.  Dans le cadre de ses activités professionnelles, Anthony Dereck Clovis sous traitait avec la partie Assouan NGM. A son actif, la mise en place de la ligne de production de manganèse de NGM à Okondja. Sa dépouille a été conduite à Libreville avant le transfert vers l’Afrique du Sud.

Son meurtrier, Darel Okori,  est connu des services judiciaires de la localité. Il n’est pas à son premier coup. En attendant les conclusions de l’enquête, il est détenu à la prison de Yene.