CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Le gouverneur de la BEAC s’est entretenu mardi avec les autorités gabonaises. La situation économique de la sous-région et les actions en cours étaient au centre des discussions.  

Le séjour du gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), Abbas Mahamat Tolli au Gabon se tient au lendemain de la réunion du comité de pilotage du plan de relance de l’économie de l’Afrique centrale. Le diplomate a été reçu mardi au palais présidentiel. 

En présence du premier ministre, Julien Nkoghe Bekale, Abbas Mahamat Tolli  a fait le point   sur plusieurs sujets d’actualité, notamment la conjoncture économique et financière au sein des pays de la sous-région et la mise en œuvre de la nouvelle réglementation des changes et ses impacts multiformes.

Selon les autorités, il s’agit plutôt de nouvelles satisfaisantes pour le Gabon. « Nous pouvons dire que le gouverneur nous a apporté de bonnes nouvelles pour rassurer nos banques et rassurer nos opérateurs économiques, » affirme le premier ministre.

La nouvelle réglementation des changes a été adoptée par le comité ministériel de  l’Union monétaire de l’Afrique centrale (UMAC), le 21 décembre dernier. Elle bénéficie du soutien du Fonds monétaire international (FMI). Elle est adaptée au nouveau contexte économique.

Cette réglementation comprend de nombreux avantages  comme la définition d’une autorité unique de supervision des transactions extérieures (la BEAC), l’obligation de rétrocession des devises mieux définie ou encore la simplification des procédures.