CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

La boulangerie-pâtisserie SOGABI est fermée depuis plusieurs jours. Elle n’aurait pas honoré ses factures d’électricité. La société d’énergie et d’eau du Gabon a procédé à la coupure de ses services. Une situation qui n’est pas sans conséquence pour la boulangerie déjà en difficulté.

 


A la surprise générale, les clients de la Société gabonaise de boulangerie industrielle basée à Port-Gentil ont constaté la fermeture de leur fournisseur dans la matinée du vendredi 21 janvier.

Une mauvaise nouvelle pour les travailleurs accoutumés à s’approvisionner à SOGABI le matin pour leur petit-déjeuner au bureau. Que dire des parents d’élèves qui habitent la zone ? « Je suis venue comme tous les matins à 7h pour prendre le goûter de mes enfants qui vont à l’école, mais c’est fermé », confie Marlène, une riveraine.

Rumeurs

Devant la boulangerie, aucune information sur les raisons de la fermeture. Encore moins un mot d’excuse pour la clientèle. « C’est tout simplement un manque de considération pour nous, clients », estime Jacob, rencontré non loin de là.

Selon certaines indiscrétions cette nouvelle fermeture de la doyenne des boulangeries-pâtisseries à Port-Gentil est due à la coupure d’électricité décidée par la SEEG. SOGABI devrait plusieurs mois d’arriérés de factures. « En tous cas, il n’y a que l’absence de courant qui peut les empêcher de travailler », soutient Nguema, un client.


Salaires impayés

N’empêche que depuis quelque temps, l’entreprise fait l’objet de plusieurs rumeurs. Elle connaitrait des problèmes de gestion depuis le départ de l’ancien propriétaire, un Européen. Il a laissé la société aux mains des nationaux. En témoigne les difficultés de paiement des salaires du personnel dépassé par les évènements.

D’autre part, la notoriété d’antan de la SOGABI réputée pour servir les meilleures baguettes de la ville de sable n’est plus qu’un lointain souvenir. Aujourd’hui, les clients se plaignent souvent et n’hésitent pas à le faire savoir.