CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Désormais au gouvernement au côté d’Ali Bongo Ondimba, l’ancien allié de Jean Ping, Jean de Dieu Moukagni Iwangou appelle l’opposition à «  dépasser les pleurs et les injures ».

Dans une publication sur sa page facebook du 22 juillet, le président de l’Union et Solidarité par ailleurs ministre de l’Enseignement supérieur, Jean de Dieu Moukagni Iwangou invite ses anciens alliés à dépasser les pleurs et les injures.

«  Pour porter une alternative valable pour le pays, l’opposition doit sécher ses larmes, et remettre l’ouvrage sur le métier. »

« À la légitimité par les pleurs et par les injures, nous devons nous mobiliser autour des idées, chaque jour mûries à la sève de notre combat historique, et actualisées aux exigences de la modernité », a-t-il lancé.

Cette nouvelle posture survient après son précédent appel à la construction d’une « majorité d’idées ».

Idéal

Selon le désormais opposant modéré, l’opposition dite radicale refuse toute remise en cause. Une attitude qui la conduit à ne pas regarder à l’avenir.

« Elle est réduite aujourd’hui à la bataille des sosies, pour s’être refusée hier, à l’appel des sans grade, d’apporter sa part, et de peser dans l’œuvre de relecture de la loi fondamentale. »

Aussi, ajoute-t-il, «  le combat politique est un dépassement de l’épreuve de l’affliction. » Pour cela, l’opposition doit pouvoir dépasser la douleur et regarder vers l’avenir avec des idées nouvelles pour le renouvellement du pays.

Par ailleurs, le président de l’Union et solidarité invite la classe politique à répartir vers l’essentiel, notamment, la mobilisation du peuple gabonais autour d’un « idéal de société, et non à une société idéale, parce que l’idéal n’est pas de ce monde. »