Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download
dimanche 26 septembre 2021

Le cap du gouvernement sur l’emploi des jeunes

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Le premier comité de pilotage du projet ‘’Cap sur l’autonomisation des jeunes’’ a fait son bilan le 11 novembre. Un an après sa mise en place, l’initiative du Gabon et de l’Union Européenne prend forme.

Tous les acteurs concernés par la question de l’autonomisation des jeunes étaient réunis le 11 novembre à Arambo pour un état des lieux du premier comité de pilotage du projet ‘’Cap sur l’autonomisation des jeunes’’ porté par le Gabon et l’Union Européenne. La signature de la convention de financement à hauteur de 5 millions d’euros, a été effectué le 27 novembre 2019, et le choix de l’incubateur JA Gabon pour la mise en œuvre, le 1er avril 2020.

En dépit du contexte exceptionnel lié à la crise sanitaire, les partenaires rassurent dans la mise en œuvre du projet. Les partenariats prévus ont été mis en place. Les incubateurs ont été aménagés dans les neuf provinces. Les personnels ont été recrutés et les formations en employabilité sont effectives depuis novembre à l’Office national de l’emploi (ONE). Les formations dans les universités publiques débuteront en décembre.

Alternance

Avec la mise en place de ce nouveau programme, le gouvernement poursuit son engagement dans la lutte contre le chômage qui touche près de 35% des jeunes de 15 à 24 ans. Pour la nouvelle ministre de l’Economie, Nicole Mbou « autonomiser les jeunes, c’est poser les jalons de la prospérité partagées de demain en leur permettant d’acquérir des compétences qui donnent  accès à des emplois décents, ou lancer leurs entreprises. C’est également préserver la stabilité sociale de notre pays, en offrant une perspective à ceux-là même qui ont des rêves »

« Cap sur l’autonomisation des jeunes », offrira à 14 840 bénéficiaires des formations diplômantes en alternance dans plusieurs filières professionnelles, telles que l‘agriculture, la pêche et la pisciculture.

Le Gouvernement et la Banque Mondiale valorisent l’emploi des jeunes

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Partenaire de longue date du Gabon,  la Banque Mondiale adhère à la politique de valorisation de la formation professionnelle et d’employabilité des jeunes du Gouvernement.

 

L’employabilité des jeunes est au cœur de la politique du gouvernement.  Cette ambition qui vise également la baisse du taux de chômage nécessite non seulement un changement  de méthode, mais aussi un accompagnement des partenaires au développement.

Le gouvernement s’est donc engagé à renforcer l’offre en matière de formation professionnelle à travers  la construction et la réhabilitation de centres de formations. Parmi  les partenaires privilégiés du Gabon, la Banque Mondiale adhère au projet.

Le nouveau directeur pays de la Banque Mondiale, Abdoulaye Seck a réitéré l’engagement de l’institution financière au ministre de l’Emploi, de la Fonction Publique, du Travail et de la Formation Professionnelle, chargé du Dialogue social, Madeleine Berre, au cours d’une rencontre de prise de contact.

« La Banque Mondiale reste engagée à soutenir le Gabon dans toutes les réformes liées à la formation professionnelle », a-t-il déclaré.

Compétences

Madeleine Berre a par ailleurs attiré l’attention de son hôte sur la nécessité de coordonner tous les appuis du ministère, en faisant en sorte que ce financement extérieur contribue de façon concrète aux résultats que le Gabon doit espérer. Le but étant principalement la mise en œuvre de toutes ces initiatives autour de la formation professionnelle.

«  L’idée ce n’est pas seulement de bâtir des écoles, des centres de formation professionnelle et mettre des enseignants. L’idé,e c’est de former les jeunes afin de leur permettre de trouver un emploi productif », précise Abdoulaye Seck.

L’appui de l’institution bancaire vis-à-vis du Gabon implique également  le projet de développement des compétences et de l’employabilité (PRODECE).