CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Le Gabon aura bientôt une usine de fabrication locale de médicaments. Le chantier en cours dans la zone économique spéciale de Nkok est construit sur une superficie de plus de 7000 m2. Il devrait être livré dans les prochains mois.

Le ministre de la santé Max Limoukou est allé se rendre compte du niveau d’avancement des travaux de construction de la future usine de production locale des médicaments ‘’La Santé pharmaceutique’’ située dans la Zone économique spéciale de Nkok. Construit sur une superficie de plus de 7000 m2, la structure sera composée, entre autres, d’un laboratoire, d’une salle d’analyse et de biochimie

« Le chantier est très avancé. Nous souhaitons que cette usine soit opérationnelle assez rapidement, » affirme le ministre de la Santé, Max Limoukou.

Pour le ministre, l’ambition du Gabon est de développer la production locale des médicaments dans l’optique de réduire la dépendance du Gabon à l’importation et limiter les coûts élevés, les circuits parallèles et les pénuries fréquentes de médicaments.

« L’un des défis majeurs aujourd’hui, c’est la problématique du manque de médicaments dans nos structures sanitaires. Cette usine vient donc à point nommé et va constituer un outil, un levier qui nous permettra de résoudre ce problème. La santé pharmaceutique est donc un partenaire privilégié pour le Gabon », précise-t-il.

Coût

Le directeur général de la future usine, Rajeev Lila a, pour sa part, indiqué que l’usine produira tout d’abord des comprimés, des gélules, des sirops et des pommades, avant de se lancer dans la fabrication des injectables. Et ce, à moindre coût.

Les travaux de construction de l’usine de fabrication de médicaments ont démarré en 2018. La société ‘’La santé pharmaceutique‘’ annonce une production de plus d’un million de comprimés par jour.