Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Julien Ngoghe Bekale : « notre stratégie est évolutive, flexible et adaptable »

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Retour au confinement partiel dans pour une durée de 15 jours. Une décision qui, selon le gouvernement, découle des recommandations d’experts.

Pour le Gabon la lutte contre la pandémie de covid-19 n’est pas une option, mais une exigence. Pour cela, les autorités sont à pied d’œuvre depuis des mois. Comme plusieurs nations, il s’agit de sortir vainqueur de la crise sanitaire. Sur cette lancée, le Gabon ne compte pas évoluer en vase clos.

Pour le premier ministre Julien Nkoghe Bekale, la stratégie de riposte nationale est évolutive, flexible et adaptable en fonction de la connaissance que les autorités ont de la maladie et des expériences des autres pays.  « A ce jour, les autorités sanitaires internationales n’ont pas officialisé un plan de diagnostic et de traitement permettant de mettre fin à cette pandémie. Chaque pays adopte des stratégies de riposte adaptées à ses réalités socio – économiques », a-t-il déclaré.

Aussi, après deux semaines de confinement total du grand Libreville, le Gabon a entamé le 28 avril, une nouvelle phase, avec cette fois-ci, sur recommandation des experts nationaux et internationaux, une phase de confinement partiel et géographique des communes de Libreville, Owendo, Akanda et Ntoum  et de la Pointe-Denis pour une durée de 15 jours.

Cette nouvelle étape est assortie de modalités de mise en œuvre bien définies, notamment l’interdiction de circuler entre le Grand Libreville et l’intérieur du pays ; le réaménagement des horaires de travail de 7h30 à 14h00 ; l’obligation d’installer un dispositif de contrôle sanitaire à l’entrée des administrations et des entreprises, l’ouverture des marchés jusqu’à 14h et des grandes surfaces jusqu’à 16H.

Dépistage

Par ailleurs, les  petites activités telles que les salons de coiffure, les garages, les métiers de l’artisanat et d’autres services à la personne vont rouvrir, alors que les bars, les restaurants les hôtels et les motels devront rester fermés, tout comme les établissements scolaires et universitaires.

« Selon les études scientifiques menées à ce jour à travers le monde, cette pandémie du Covid – 19 est appelée à durer. Nous devons apprendre à vivre avec elle et à nous comporter en conséquence. La discipline individuelle et collective, l’esprit de sacrifice de chacun d’entre nous sont nécessaires pour la survie de tous », a indiqué le premier ministre.

Il  a par ailleurs assuré qu’avec ce nouveau dispositif, associé au dépistage massif, au plan de contingence sanitaire révisé et soutenu par les partenaires ainsi que la réorganisation du système de prise en charge des patients, le gouvernement espère contenir la pandémie et à terme inverser la courbe de contamination.

Les mesures d’accompagnement annoncées par le président de la République pour permettre aux populations de supporter les conséquences sociales et économiques restent d’actualité. Il s’agit, notamment de la prise en charge des factures d’eau et d’électricité pour les personnes les plus fragiles et économiquement faibles ;  la suspension durant le temps de confinement des paiements de loyers des personnes sans revenus ; la prise en charge par l’Etat des pertes de petits propriétaires liées à la suspension du paiement des loyers ; la gratuité des transports publics terrestres assurés par les compagnies publiques ;  l’aide alimentaire….

Banque alimentaire : 8000 bons d’achat reçus sur les 60 000 annoncés

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

La coordination de la banque alimentaire a fait un point de presse. Elle est revenue sur la première semaine de distribution  de kits et bons dans le Grand Libreville en plein confinement.

La banque alimentaire fait partie des nombreuses mesures annoncées par le président de la République pour soulager les populations en confinement dans le Grand Libreville dans le cadre de la riposte au covid-19. Il s’agit, selon le gouvernement de satisfaire 60 000 Gabonais économiquement faibles et des personnes vulnérables des communes de Libreville, Owendo, Akanda et Ntoum.

Une semaine après le début de la distribution, la cellule communication de la coordination de la banque alimentaire covid-19 a fait un premier bilan à mi-parcours dimanche. Sur les 60 000 bons annoncés, seuls 8000 ont été réceptionnés par la coordination de la banque alimentaire. Les équipes en ont distribués 3616 d’une valeur totale de 106 675 000 cfa dans les quatre communes, soit 2936 ménages visités et 16.269 personnes impactées.

Impatience

Un chiffre loin du compte alors qu’une dizaine de jours seulement nous sépare de la fin du confinement de 15 jours arrêtés par le gouvernement. D’ailleurs dans plusieurs quartiers, le mécontentement des populations, qui se disent affamées après l’arrêt de leurs activités, ne cessent de s’élever.

Le retard de la coordination se trouve aussi dans l’impatience des bénéficiaires, souvent menaçant et mettant à mal la sécurité des bénévoles et des fonctionnaires. Ces derniers, par manque de laissez-passer et de moyens de transport, ont une mobilité réduite. Malgré tout, les équipes restent déterminées à poursuivre leur mission.

 « Nous demandons aux populations de patienter à leur domicile, nos équipes avancent progressivement sur le terrain. Nous appelons les populations à protéger les équipes et à faciliter leur travail. La vitesse de pénétration des équipes dans les quartiers dépend de la collaboration franche des populations et de la sécurité qui leur est offerte, » déclare le responsable de la cellule communication, Tony Engouma.

Handicap

En dehors des ménages, des kits alimentaires ont été remis à 12 structures représentant des orphelinats, centre gériatriques et établissements de PVH. « Tous ces centres ont permis à ce jour de toucher 629 personnes incluant 131 ménages de personnes vivant avec un handicap et 6 structures (orphelinats et gériatries qui font eux 262 résidents,NDLR). Il reste 6 structures à visiter avec une projection de plus de 500 personnes à impacter », précise la cellule communication.

Les quantités sont également bien précises. 11, 8 tonnes de riz, 3060 litres d’huile, 422 cartons de pâtes alimentaires, 314 cartons de conserves de poissons sardines et maquerelles, 191 cartons de sucre, 254 cartons de lait en poudre, 311 cartons de savons en morceaux ont été distribués par la banque alimentaire.

La BAD va financer l’accès à l’eau dans le Grand Libreville

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Le gouvernement lance le PIAEPAL. Le programme vise à améliorer l’accès à l’eau potable dans le ‘’Grand Libreville’’.

L’accès à l’eau potable à Libreville et ses environs demeure un véritable enjeu pour les populations. Le gouvernement est donc à la recherche de solutions rapides et pérennes. C’est dans cette logique que s’inscrit le Programme intégré de l’alimentation en eau potable et l’assainissement de la ville de Libreville (PIAEPAL), lancé ce 25 novembre par le premier ministre, Julien Nkoghe Bekale.

Le Programme qui sera mis en œuvre les quatre prochaines années sous la supervision du ministère de l’Energie est financé par la Banque Africaine de développement à hauteur de 77 milliards CFA. Il a pour principal objectif d’accroitre le taux d’accès à l’eau potable dans le Grand Libreville qui comprend Libreville, Owendo, Akanda, Ntoum.

« Ce programme est issue du schéma directeur eau potable du Gabon réalisé en 2016, avec pour objectif globale de contribuer à l’amélioration de l’accès en eau potable pour les populations qui s’est considérablement dégradé ces dernières années. Il rentre en compte dans les priorités de la BAD, notamment l’amélioration des conditions de vie des populations », déclare le représentant de la BAD, Racine Kane.

Emplois

Il s’agira d’atteindre les zones du Grand Libreville dépourvues de réseau de distribution en eau potable ; accroître le taux d’accès à l’eau potable dans la zone d’impact du projet ; de créer des emplois durant la mise en œuvre du projet.

Le PIAEPAL concerne le renouvellement de 140 km du réseau de distribution en eau potable, le renforcement et l’extension du réseau de distribution en eau potable sur 141 km, la réparation des fuites d’eau potable dans certains bâtiments administratifs et ainsi que dans les camps des forces de défense et de sécurité, la construction de trois nouveaux châteaux d’eau…