CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Les résidents de la décharge de Mindoubé acceptent de libérer l’espace avec un dédommagement. Grâce au soutien de Clean Africa, la mairie de Libreville a débuté le processus d’indemnisation. Un délai d’un mois leur a été donné pour quitter le site. 

La problématique de la décharge de Mindoubé pourrait connaitre un début de solution dans les prochains jours. Après moult négociations, les résidents des zones environnantes ont accepté de partir. Comme convenu avec les autorités municipales, ils bénéficieront d’une indemnisation.  Le maire de Libreville, Eugène Mba a procédé à la remise symbolique d’un premier chèque.  

Le bénéficiaire, Gergon Louis Nguema Obiang,  retraité des forces de police nationale, n’a pas caché sa joie.  « J’ai une grande famille, moi-même je sors d’une maladie.  Je suis heureux pour moi, pour mes enfants et pour mes petits-enfants, car  je pourrai désormais leur offrir un logement décent dans un environnement sain. »

Avec le déguerpissement des résidents, la décharge de Mindoubé va être élargie. Le site pourra recevoir une quantité plus importante d’ordures ménagères. « Vous savez que le problème de la décharge est un problème très sensible, puisque la décharge accueille toutes les ordures ménagères que l’on collecte dans la commune, et la collecte est aujourd’hui saturée.  Il fallait donc trouver encore un peu plus d’espace pour pouvoir faire en sorte que toutes les ordures ménagères que l’on collecte dans Libreville puissent être déposées au niveau de la décharge avant de trouver un autre site », explique le maire de Libreville.

Le processus de déguerpissement des résidents de la décharge a été ponctué de concertations,  négociations, évaluation des  habitations afin de permettre aux occupants de rentrer dans leurs droits. Il s’agit d’un soulagement pour la ville de Libreville. Elle a bénéficié du soutien financier de l’entreprise Clean Africa, pourvoyeur de fonds.