CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Le Gabon et l’Union européenne relancent officiellement la reprise du dialogue politique intensifié. Cette reprise intervient deux ans après son interruption.

Partenaires de longue date, le Gabon et l’Union européenne avaient interrompu leur dialogue en octobre 2017, alors que la crise post-électorale de 2016 battait son plein. Ce 25 novembre, ils viennent de prendre la décision de renouer avec cette pratique indispensable dans les relations de coopération.

Une mission que la nouvelle ambassadrice de l’UE pour le Gabon, Sao Tome et Principe Rosario Bento Pais compte mener avec entrain. « Je suis arrivée dans votre pays avec le mandat et la détermination de mener un dialogue sincère et constructif inspiré par les valeurs qui sont à la base de notre partenariat avec un pays qui compte parmi les plus traditionnels partenaires et amis de l’Union européenne en Afrique », a-t-elle déclaré.

Pour le premier ministre Julien Nkoghe Bekale, la reprise de ce dialogue avec l’Union européenne est la preuve de la reconnaissance des efforts du gouvernement dans le renforcement de la démocratie et l’Etat de droit au Gabon. « Dans cette logique, depuis le dialogue politique d’Angondjé initié par le président de la République, le Gabon a procédé à d’importantes réformes politiques, institutionnelles et électorales ».

Liberté

Aux nombres des bons points du Gabon, le chef du Gouvernement relève : « Le climat politique s’est apaisé, l’opposition jouit de ses droits. La liberté des syndicats est assurée et garantie. Les institutions constitutionnelles fonctionnement normalement. Le gouvernement lui-même travaille à l’amélioration du climat des affaires, la relance de l’économie et des investissements. »

Les travaux du dialogue politique intensifié entre le gouvernement et l’Union européenne se poursuivront au ministère des Affaires étrangères sous la co-présidence du ministre Alain-Claude Bilie-By-Nze et de Rosario Bento Pais. Il portera sur les droits de l’homme et les libertés fondamentales, la gouvernance démocratique et les élections.