CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Pour toute transaction Airtel money et Mobicash,  une taxe de 1.5 % sera prélevée.  Un système de contrôle du trafic et de tarification de monnaie électronique sur les réseaux mobiles.

Après la taxe relative à la redevance audiovisuelle,  celle sur le ramassage des ordures ménagères sans compter les nombreuses TVA déjà  présentes, les populations devront à  compter du 1er août s’accommoder à  une nouvelle taxe, selon un arrêté ministériel.

En effet, l’autorité de régulation  des  communications électroniques et des postes (ARCEP), vient d’annoncer l’institution d’une taxe de 1.5 %  de prélèvement  sur chaque opération de mobile money, notamment dans les transactions Airtel money et Mobicash.

Cette nouvelle taxe vient non seulement s’imposer  dans le système de consommation des populations, mais surtout s’ajouter à  une longue chaîne.  Depuis lors,  nombreux sont les usagers qui ne cachent pas leur mécontentement  sur la taxe de « trop ».

« On fait face actuellement à  une augmentation des prix, alors que les salaires demeurent les mêmes. Les taxes dans l’achat d’unités Edan a augmenté,  aujourd’hui ce sont les services Mobicash et Airtel money, au détriment des populations, »,  s’insurge un Librevillois.

Les services mobiles money  occupent une place importante dans le quotidien des populations.

« Pour ma part,  je ne ferai plus de telles transactions.  Comment comprendre que tout est mis en place aujourd’hui pour dépouiller le peuple ?»  lance un autre consommateur.

Visiblement la taxe passe mal dans le réseau.